Description

Un lieu spectaculaire et unique sur la Costa Dorada, déclaré Espace d'Intérêt Naturel, où nature, paysage, foi, histoire et légendes confluent en équilibre. Idéal pour faire une escapade en famille, ou comme point de départ pour découvrir des routes de randonnée et de VTT qui permettent de jouir de la commune selon une autre perspective. C’est aussi un lieu présent dans l’œuvre de divers artistes, entre autres Joan Miró, le catalan universellement connu, lié à Mont-roig.

La singularité de l'espace naturel de la Mare de Déu de la Roca constitue une enclave particulière au Camp de Tarragona, à cause des reliefs inimaginables et la caractéristique couleur rouge des roches.

Un des itinéraires les plus populaires et qui convient à toute la famille, commence en haut du village où se trouve le Vieux Chemin de l'Ermitage, que l’on suit pendant environ 25-30 minutes, pour arriver à l'ermitage. À mi-chemin, se trouve la pierre légendaire des Anges – si tu veux écouter les anges, un bon mont-roigien les fera chanter,  dit le proverbe populaire–.

Montagne de légendes

Il y a plusieurs légendes concernant I’Ermitage de la Mare de Déu de la Roca. La plus populaire explique comment fut trouvée l'image de cette vierge. Selon la légende, un homme qui d'habitude menait son troupeau paître au pied de la montagne de la Roca, trouva sur la montagne une statue taillée en bois: c'était l’image de la Mare de Déu de la Roca. Dans le lieu de la découverte on a érigé une chapelle, connue comme le Peiró-esguerrat "Peiró-cassé”. Les restes du Peiró-esguerrat sont encore visibles au Nouveau Chemin de l'ermitage et actuellement on y peut voir une crèche simple. Selon la légende, la vierge disparut du Peiró-esguerrat et elle alla vers le lieu où elle se trouve actuellement, le lieu où elle fut trouvée. Ce fait était considéré comme un miracle et pour cette raison on y a construit l'actuel ermitage.

Si nous visitons le sanctuaire de l’ermitage, nous verrons une fresque avec une représentation de ce berger mythique.

Ce n'est pas la seule légende.  Dans le dernier tronçon du Vieux Chemin, près du point Mironien en arrivant à I’ermitage, le chemin monte de façon importante. Dans la roche rouge on peut voir quelques taches allongées et blanchâtres. La légende raconte qu’il s’agit des traces des sabots que le cheval d'un roi maure laissa dans la pierre avant de se précipiter. Bien qu'aujourd'hui elle ne soit pas visible, l'épée du roi  laissa également une marque dans la roche quand il tomba justement à la sortie de l’enceinte de l'ermitage, où il y a des escaliers. Ce légendaire roi maure rappelle l'époque où le territoire était sous occupation musulmane, avant la reconquête.

Chemins et  routes

La montagne de la Roca est un des lieux où des différents chemins et sentiers de randonnée ou VTT convergent, entre autres le GR-192. Mont-roig Miami Turisme vous propose la route “Mare de Déu de la Roca, phare des marins” (voir carte), une partie de cette route transite par ce sentier de grande randonnée.

Si on veut commencer depuis le village de Mont-roig, la place Joan Miró est un bon point de rencontre pour entamer les excursions par les chemins qui mènent à la montagne de la Roca. On peut se garer juste derrière l’Église Vieille où il existe un grand parking. Pour être plus proche des sentiers, on peut sortir depuis le terrain de jeux pour enfants qui se trouve dans la zone nord de la localité. Dans les deux points il y a des sources d’eau potable et zones de parking proches. La route "Mare de Déu de la Roca, phare des marins” part du parc infantile et continue sur le Chemin Vieux frôlant la Pierre des Anges. Sur un tronçon de cette route on pourra reconnaître le Chemin des Carlins, qui va du pied de l’ermitage jusqu’à Vilanova d’Escornalbou. Mais le sentier tourne à gauche pour arriver au col de l’Areny (361 m.), un espace naturel à ne pas rater pour admirer la beauté de l’érosion de cette montagne rouge, tout en jouissant de la vue panoramique du paysage de ce territoire.

Curieusement, à peu de mètres du village, en direction de l'Ermitage du Peiró, à côté du chemin il y a un groupe de pierres de taille qui ne furent pas utilisées pour la construction de la Nouvelle Église de Mont-roig.