SUIVEZ LES PAYSAGES DE JOAN MIRÓ

La lumière, les couleurs et le paysage de Mont-roig del Camp ont beaucoup inspiré Joan Miró


Le lien de Joan Miró avec Mont-roig del Camp était si fort que le génie avait toujours une caroube de Mont-roig pendant tous ses voyages. À Mont-roig, Miró avait le Mas, sa maison de vacances, et c’est là qu’il a développé son univers et son œuvre. C’est l’endroit où il a toujours voulu revenir, à ses origines artistiques, à ses principaux paysages émotionnels. C’était à Mont-roig del Camp, après une maladie, où il a décidé de se consacrer à la peinture contre les souhaits de son père. Il a créé une grande partie de sa première production graphique grâce à laquelle il deviendrait bientôt un des artistes les plus influents du XXème siècle. Il l’a fait inspirer par Mont-roig del Camp et ses paysages, en établissant un lien avec la terre, basé sur l’intérêt pour les objets du quotidien et l’environnement naturel.


On vous invite à découvrir la relation étroite de Miró avec Mont-roig à travers la visite de Mas Miró, l’origine de tout, et à travers l’itinéraire « Le paysage émotionnel de Miró » qui parcourt certains des espaces qu’il a transformés en art universel.


LA MASIA


« La Masia » est la création la plus emblématique de la scène figurative de l’artiste. La minutie de l’œuvre, comme si elle était manuscrite, a rendu amoureux Hemingway qui a acheté la peinture. C’est un inventaire de la vie quotidienne du fermier. Il a voulu résumer en une seule image toute sa vie au Mas. On raconte qu’après l’avoir commencé à Mont-roig il l’a achevé pieds nus à Paris, en foulant les terres et les herbes du Mas.


PLAGE DE MONT-ROIG


Joan Miró aimait aller à la plage de La Pixerota pour nager et faire de l’exercice. C’était la plage où il dessinait ses étoiles bien connues et qui deviendraient plus tard un des symboles les plus représentatifs de son œuvre. La plage de La Pixerota a servi d’inspiration pour créer l’une de ses premières peintures « Plage de Mont-roig ».


MONT-ROIG, SANT RAMON


Les formes naturelles de l’Espace naturel de l’ermitage de La Roca ont motivé le jeune Miró à laisser pousser son intérêt a l’œuvre de Cézanne. Miró disait que le secret de son œuvre était l’équilibre. La position de l’ermitage de Sant Ramon, les formes cubiques du rocher rouge et l’ensemble du complexe, en défiant les lois de l’équilibre, ont attiré l’attention du génie.


MONT-ROIG, LE VILLAGE


Le tableau « Mont-roig, le village » est l’une des visions de la ville peinte par Miró. L’œuvre montre la vue que l’on peut voir depuis Les Creus, en soulignant la majesté de la Nouvelle église et quelques maisons serrées qui révèlent des rues longitudinales qui ont des vues de la mer. L’œuvre fait partie de la première étape créative du génie.


LE VILLAGE ET L’ÉGLISE DE MONT-ROIG


La peinture « Le village et l’église de Mont-roig » est une des visions de la ville peinte par Miró. Le tableau est une synthèse de sa créativité jusqu’alors et une entrée dans la nouvelle étape figurative. Il y a un paysan, un énorme « 173 » dessiné exprès, les cannes caractéristiques des tomates qui forment les étoiles symboliques de Miró et la Nouvelle église en construction.